Les ardoisières de Martelange dans la Vallée de la Haute-Sûre 
Martelange. La passerelle de Oiseauux
le village de Radelange
Syndicat d'initiative: plaine de jeux
Paysage de Martelange
l'église de Martelange
Fête à Grumelange
vue du village de Martelange
Panorama de Martelange
La parc de la Tannerie


Martelange « La Cité ardoisière ». Voici l’histoire de notre passé industriel et quelques liens utiles
 

Les Ardoisières de Martelange

Martelange comptait quatre ardoisières en 1830. La prospérité qui suivit l’indépendance belge profita à ces exploitations et la localité vit sa population passer de 810 à 1.432 habitants entre 1831 et 1875.Puis survint une crise: la concurrence des ardoises à Fumay (France), les transports difficiles et onéreux, une exploitation malaisée et surtout des barrières douanières hermétiquement closes provoquèrent un abaissement considérable de la production ardoisière. La population diminua d’environ 20%. Heureusement, cette crise ne dura qu’une dizaine d’années. De 1885 à 1915, les ardoisières connurent un regain de prospérité et Martelange vit même sa population doubler au cours de ces trente années et atteindre le chiffre de 2.300 habitants (1915).

Les ardoisières de Martelange
La guerre 1914-1918 porta à l’industrie locale un coup très dur, mais l’après-guerre vit à nouveau prospérer l’extraction grâce à une exportation massive vers l’Allemagne. La plus forte production jamais atteinte se situe en 1941 avec 13,5 millions d’ardoises. Mais en 1947, les deux ardoisières principales ne produisaient plus que 8,9 millions de pièces.Depuis lors, on assiste à une lente régression de l’industrie ardoisière. Et le chiffre de la population lié au destin de la pierre bleue, baisse et n’atteint plus en 1970 que 1.560 habitants. Elles fermèrent définitivement en 1987. Maintenant, la nature a repris ses droits mais Martelange restera toujours « la Cité Ardoisière » D’après le PCDR de Martelange – juillet 2013.

Vestiges des ardoisières Actuellement, l’ardoisière de Martelange est devenue inaccessible pour des raisons de sécurité. Mais, elle fait partie d’un gisement géologique qui s’étend au delà de la frontière vers Haut-Martelange, aujourd’hui Rombach, notre voisin luxembourgeois.Là-bas, à deux pas de chez nous, les vestiges des ardoisières ont été transformés en Musée où on organise des visites guidées tout à fait intéressantes.Nous vous conseillons vivement de vous rendre sur le site internet du musée.
Un très bel article un peu plus technique accompagné d’un remarquable reportage photographique nous est proposé par une spécialiste de l’étude du patrimoine industriel. Cela vaut vraiment d’être vu!
La faune et la flore sont également particulières sur ces friches à cause du calcaire contenu dans les déchets extraits des ardoisières. La région wallonne a fait faire une étude approfondie sur ce sujet. Si vous êtes intéressés allez donc sur ce site.

Les amateurs d’histoire locale trouveront leur bonheur sur ce site qui reprend dans les détails toute l’histoire des ardoisières de Martelange tout aussi bien belges que luxembourgeoises. Il propose en plus une riche collection de photos anciennes. Signalons enfin que le Cercle d’histoire de Martelange a organisé en 2011 une exposition intitulée ‘Les Ardoisières-Aspects inédits’.
Pour des renseignements et des documents sur ce thème, vous pouvez contacter le président du cercle dont voici les coordonnées: Tél. : 063/22.54.34 GSM : 0472/21.95.56 Email : marc_kerger@skynet.be

images


logo-opt ftlblogo logocommune Syndicat d'Initiative de la Vallée de la Haute-Sûre ASBL 43A, Rue de Radelange B-6630 MARTELANGE Tel: 063 60 08 60 E-mail: info@martelange-tourisme.be
Syndicat d'Initiative Vallée de la Haute-Sûre 43A,Rue de Radelange B-6630 MARTELANGE Tel: 063 60 08 60 E-mail: info@martelange-tourisme.be